Projet : Création et mise en œuvre des Centres de PME – manifestation d’intérêt

Linpico, dans le cadre de la création et mise en œuvre des Centres de PME pour le Projet d’Appui au Développement des Micro, Petites et Moyennes Entreprise (PADMPME) en RDC recherche :

  • Un Economiste Chef de mission
  • Un responsable des opérations d’assistance aux grandes entreprises
  • Un expert en promotion du secteur privé, promotion des PME et développement des stratégies de partenariat multi-acteurs
  • Un expert en communication
  • Un spécialiste en sauvegardes environnementale et sociale
  • Un juriste d’affaires
  • Un comptable

Ce projet a pour objectif principal d’assister l’UCP/PADMPME dans la création et la mise en œuvre des Centres de PME afin de renforcer les chaînes de valeur entre les grandes entreprises et les PME congolaises. Les experts seront responsables d’apporter un appui dans la sélection des investisseurs locaux, dans l’animation des consultations et dans la facilitation d’établissement des partenariats entre les acteurs clés des Centres de PME, qui seront entre autres les investisseurs locaux/animateurs de Centres de PME, les grandes entreprises leaders, les MPME, le gouvernement provincial, les fournisseurs de services aux entreprises, et autres parties prenantes.

Profils recherchés :

  • Un Economiste Chef de mission : Il doit être détenteur d’un diplôme de niveau Bac + 5 en Economie, ffinances, gestion et administration d’entreprise ou toute autre discipline similaire ; Avoir une expérience avérée d’au moins 10 ans dans la conception et/ou mise en œuvre des projets, y compris ceux appuyés par le Groupe de la Banque Mondiale et ayant trait au développement du secteur privé. Il devra également démontrer d’une expérience pertinente dans la formulation et/ou gestion de projets ou d’entreprises, de projets d’infrastructures, Avoir des connaissances en gestion financière, analyse des processus et de conduite de changement et avoir travaillé pendant au-moins dix ans dans le secteur privé et/ou des MPME en Afrique subsaharienne. La connaissance du secteur de la gouvernance locale, du secteur des MPME et de l’environnement des affaires de la RDC constitue un atout.
  • Un responsable des opérations d’assistance aux grandes entreprises : Il doit être détenteur au moins d’un diplôme de niveau Bac + 5 en Economie, en Gestion, en Administration des affaires, en Sciences commerciales, ou un diplôme équivalent. Avoir une expérience de 7 ans au moins en gestion des projets ou d’entreprises, conduite de changement ; Avoir une expérience solide en matière de sensibilisation, de communication et dans le développement et déploiement des produits de formation ainsi que d’autres destinés à l’appui aux MPME. Avoir travaillé pendant au moins 5 ans dans le secteur des PME ou de l’environnement des affaires en Afrique subsaharienne. La connaissance de l’environnement des PME et des affaires de la RDC constitue un atout.
  • Un expert en promotion du secteur privé, promotion des PME et développement des stratégies de partenariat multi-acteurs: titulaire d’un BAC +5 en  sciences économiques et/ou en finances et/ou en administration et gestion des entreprises et/ou domaines similaires ; Avoir une expérience d’au moins 7 ans en gestion d’entreprises et conduite de changement ;  Avoir une expérience pertinente d’au  moins  cinq (5) ans dans l’appui multiforme aux PME, dans la facilitation du rapprochement des secteurs bancaire et de microfinance avec les autres opérateurs économiques en quête d’accès aux services financiers. Avoir une connaissance de l’environnement des affaires en Afrique subsaharienne et la connaissance du des affaires de la RDC constitue un atout.
  • Un expert en communication : Il doit être détenteur d’un diplôme universitaire en sciences de la communication  ; Avoir une expérience de 5 ans au moins dans le domaine de la communication et sensibilisation ; Avoir une expérience avérée dans l’organisation et supervision d’un programme de communication institutionnelle, y compris une expérience de liaison avec des organisations de la société civile et du secteur privé ; Avoir des capacités solides d’analyse et de synthèse des situations et être apte à y trouver des solutions ; Avoir des  solides capacités d’expression écrite et orale et avoir des très bonnes connaissance  de l’outil informatique (MS World, Excel, Internet, etc.). Avoir une connaissance de l’environnement des affaires en Afrique subsaharienne et la connaissance du des affaires de la RDC constitue un atout.
  • Un spécialiste en sauvegardes environnementale et sociale : Il doit être détenteur d’un diplôme en sciences de l’environnement/sciences sociales/ développement rural ou un diplôme équivalent, avec une expérience avérée de cinq (5) ans au moins dans les questions de développement durable. Justifier de 3 ans d’expérience dans l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des Cadres de Gestion Environnementale et Sociale, des Plans de Gestion des Pestes et Pesticides et des Cadres des Politiques de Réinstallation, des Etudes d’impact environnementales, des Plans d’action de réinstallation, etc. dans des Projets de développement de grande envergure. Il doit également avoir une connaissance approfondie de la réglementation en matière environnementale et sociale de la RDC et de la réglementation internationale en matière de sauvegarde environnementale et sociale. La connaissance des politiques de sauvegarde environnementale et sociale de la Banque mondiale. Avoir une connaissance de l’Afrique subsaharienne et la connaissance de la RDC constitue un atout.
  • Un juriste d’affaires : Il doit être détenteur d’un diplôme en droit Bac + 5 ; Avoir au moins 8 ans d’expérience professionnelle ; Avoir une expérience avérée de 5 ans au moins dans la pratique du droit des affaires, réglementation de l’investissement et du secteur des PME ; Avoir une bonne connaissance et une expérience du droit OHADA ainsi que du droit privé ; Avoir une connaissance de l’environnement des affaires en Afrique subsaharienne et idéalement de la RDC constitue un atout. Avoir une excellente maitrise de la langue française
  • Un comptable : Il doit être titulaire d’un diplôme universitaire ou d’études supérieures Bac+ 5 en sciences économiques, gestion financière et comptable, administration des affaires, Finances et Comptabilité ou diplôme équivalent ; Avoir une expérience au moins de 3 ans au poste de comptable ; Avoir exercé au moins pendant I an (un)  en qualité de comptable dans un projet financé par les partenaires au développement  ou dans le secteur privé ; Être de bonne moralité ; Avoir une bonne connaissance des logiciels informatiques (world, Excel et autres) constitue un atout.

Merci de transmettre votre CV détaillé à Monsieur Axel CAMBRILLAT – acambrillat@linpico.com (admin@linpico.com en copie), avec en objet la mention «Centres PME – RDC»

English