Nouveautés et Offres d’Emploi de Linpico

Recrutement d’un chef de Mission et d’un expert agro météorologue

Pays: Burkina Faso
Le contrat vise la mise à disposition d’une Assistance Technique chargé de l’élaboration, la mise en œuvre et du suivi des sous projets financés dans le cadre du Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC/BN), Composante BURKINA FASO.
  La durée estimative d’exécution de la mission : 48 mois
 Dans le cadre de l’exécution de ce projet, les profils suivants pourraient être demandés:

–– Chef de Mission (a) titulaire d’un niveau minimum de BAC+5 en socio économie, en agronomie, sociologie ou tout autre domaine similaire.,

(b) avoir au moins 10 ans d’expérience générale dans les domaines des études socioéconomiques, agronomie, sociologie ou tout autre domaine similaires,

( c ) avoir une expérience dans le domaine de l’assistance technique des projets et programmes de développement, en matière d’élaboration , de mise en œuvre et de suivi de sous projets dans le domaine de la protection de l’environnement du développement des chaines de valeurs agrosylvopastorale et halieutique ainsi que dans l’accompagnement de micro projet des jeunes. Il devra également avoir une expérience en matière d’étude et de diagnostic de filière;

(d) avoir une expérience dans l’un des pays du Bassin du Niger ; avoir une expérience dans l’une des régions suivantes  du Burkina Faso serait un atout : Sahel, Centre Nord, Est, Centre-Est, Hauts Bassins et plateau Central  

un expert agro météorologue
(a) titulaire d’au moins un BAC+5 en agro météorologie ou tout autre domaine similaire

 (b) avoir au moins 05 ans d’expériences professionnelles dans le domaine de l’agro météorologie,

( c ) avoir une expérience dans l’assistance des agriculteurs et éleveurs dans la production , l’exploitation et la diffusion des informations agro-climatiques, avoir une expérience dans la formation des producteurs/éleveurs en vue de l’exploitation optimale des informations agro-climatiques;

(d) avoir une expérience dans l’un des pays du Bassin du Niger ; avoir une expérience dans l’une des régions suivantes  du Burkina Faso serait un atout : Sahel, Centre Nord, Est, Centre-Est, Hauts Bassins et plateau Central  

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français ou l’anglais   
Merci d’envoyer votre candidature à iamoussa@linpico.com  en mettant en copie  admin@linpico.com et ignanou@linpico.com avec la référence « AT PIDACC/BN , Composante Burkina Faso : ……….(compléter par le poste visé) »

Appel d’offre international pour la mission d’appuis spécialisés au projet structuration, amélioration de la formation agricole rurale et de l’insertion (SAFARI).

OBJECTIFS DE LA MISSION D’EXPERTISE

Accompagner le projet SAFARI, par le biais de sa coordination, à réaliser des études et des activités de renforcement de capacités au profit d’acteurs intervenant dans la Formation Agricole et Rurale (FAR). La mise en œuvre de ces actions devrait contribuer à rendre plus performant le dispositif de la FAR au Togo, de manière à faciliter une insertion professionnelle des jeunes sortis des centres de formation et à renforcer durablement les capacités des professionnels du secteur agricole et agroalimentaire.

Dans le cadre de ce projet six mandats seront mis en œuvre, et LINPICO recherche des experts avec les profils suivants :

Tableau récapitulatif de l’ensemble de l’expertise attendue pour chaque activité

Mandat 1 : Formation continue des formateurs des Centre de Formation Agricole et Rurale (CFAR).Expert 1 : Un consultant-formateur, chargé d’animer la formation sur l’ingénierie de formation et l’ingénierie pédagogique qui devra :
– Disposer d’un diplôme universitaire de BAC+5 au moins en agroéconomie, sciences sociales (économie, sociologie) ou équivalent
– Avoir de solides connaissances en ingénierie de formation et en ingénierie pédagogique ;
– Avoir au moins 10 ans d’expérience dans le domaine de la formation agricole ;
– Avoir d’excellentes qualités/capacités de communication pédagogique, de transmission des savoirs et connaissances ;
– Avoir une excellente maitrise du français (écrit et oral).
Expert 2 : Un consultant-formateur, chargé d’animer la formation sur les techniques d’identification des besoins en formation continue et de construction de modules de formation continue pour adultes ainsi que l’analyse et la compréhension des systèmes de culture, d’élevage, de production qui devra :
– Disposer d’un diplôme universitaire de BAC+5 au moins en agroéconomie, sciences sociales (économie, sociologie) ou équivalent
– Avoir de solides connaissances en ingénierie de la formation et en gestion des systèmes d’exploitation agricoles ;
– Avoir au moins 10 ans d’expérience dans le domaine de la formation agricole ;
– Avoir d’excellentes qualités/capacités de communication pédagogique, de transmission des savoirs et connaissances ;
– Avoir une excellente maitrise du français (écrit et oral).
Mandat 2 : Appui à la mise en place d’outils de gestion au profit des CFAR et renforcement des capacités du personnel des CFAR en gestion administrative, financière et comptableExpert 1 : Un chef de mission, auditeur, titulaire d’un diplôme d’expertise – comptable (plus (MSTCF, DESCF, DECS ou équivalent et autres diplômes supérieurs en gestion) (au BAC+5) justifiant d’au moins dix (10) années d’expérience en matière de formation et d’élaboration d’outils de gestion administrative, financière et comptable, ainsi que dans l’élaboration de manuel de procédures administrative, comptable et financière;
Expert 2 : Un spécialiste en ressources humaines de niveau BAC+5, justifiant d’au moins cinq (05) ans d’année d’expérience en matière de formation de personnel, gestion des ressources humaines.
Mandat 3 : Révision / Actualisation des curricula des diplômes agricoles (Licence Pro agricoles et Bac professionnel)Expert 1 : répondant au profil ci-après :
– Avoir un diplôme universitaire BAC + 5 au moins en Agroéconomie, Sciences économiques, Ingénierie de formation ou équivalents ;
– Avoir de solides connaissances dans le domaine agricole, en ingénierie de formation en pédagogique et dans les techniques d’élaboration de programme de formation ;
– Avoir au moins 10 ans d’expériences dans les domaines de la conception et d’élaboration de référentiel de formation et/ou de développement de compétences,
– Avoir au moins 5 ans d’expériences en matière d’animation pédagogique dans un centre de formation ;
– Avoir appuyé ou participé à des projets d’actualisation ou d’élaboration de référentiels de formation diplômante, dans le domaine agricole.
Mandat 4 : Etude de Faisabilité pour l’insertion des Jeunes et l’appui à l’entreprenariat des Jeunes agriculteursExpert 1 : répondant au profil ci-après :
– Avoir un diplôme universitaire BAC + 5 au moins en Agroéconomie, Sciences économiques, sociologie, géographie ou équivalents ;
– Avoir de solides connaissances dans le domaine agricole et agroalimentaire et dans le domaine de le formation professionnelle agricole ;
– Avoir au moins 5 ans d’expériences dans la réalisation de diagnostic dans le secteur agricole ;
– Avoir au moins 10 ans d’expériences dans la structuration et la mise en place de réseaux de professionnels de métiers ;
– Avoir des expériences dans l’animation des groupes multi acteurs ;
– Les expériences dans la mise en place de réseaux dans le secteur agricole et agro-alimentaire seront des atouts majeurs ;
– Avoir exécuté des travaux, dans le cadre du financement par les organismes bilatéraux ou multilatéraux.
Mandat 5 : Elaboration d’un manuel de procédures de l’APCFARUn Expert qui devra :
– Avoir un diplôme de troisième cycle en comptabilité, gestion, finance ou audit
– Justifier d’au moins dix (10) années minimums dans le domaine de renforcement des de capacités organisationnelles des entreprises ;
– Avoir conduit avec succès, au niveau national ou international, 03 travaux l’élaboration d’un manuel de procédure ;
– Avoir exécuté avec succès au moins 02 missions similaires pour le compte d’une institution indépendante de formation agricole et rurale.
Mandat 6 : Création d’une boite à outils de communication autour de la FAR au profit des CFARUn Expert qui devra :
– Avoir un diplôme universitaire d’au moins Master en communication ou équivalent, spécialisé dans la communication d’entreprise
– Justifier d’au moins dix (10) années d’expériences dans l’élaboration d’outils de communication ;
– Justifier d’au moins cinq (5) années d’expériences dans la mise en place d’une plateforme numérique de diffusion d’informations ;
– Avoir conduit avec succès, cinq (5) travaux d’élaboration d’outils de communication au niveau international ;
– Avoir exécuté avec succès au moins deux (2) missions similaires ;
– Avoir exécuté avec succès une mission similaire dans le domaine de la formation agricole et rurale serait un atout ;
– Avoir au moins deux expériences spécifiques au Togo ou dans la sous-région ;
– Une excellente maîtrise de la langue française est exigée.

Pour chacun des consultants, la maîtrise de l’acte uniforme de l’OHADA et les expériences en andragogie et en formation seront des atouts majeurs.

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français.
Merci d’envoyer votre candidature (CV détaillé) à l’adresse suivante : iamoussa@linpico.com  ([email protected] et wdeclercq@linpico.com en copie) avec la référence «SAFARI suivi du numéro du mandat voulu et le poste recherché » en objet du mail.

Etude de faisabilité et appui au démarrage du projet d’appui au développement et aux investissements agricoles productifs au Bénin (PADIAP).

L’objectif principal de la mission est d’appuyer les différentes étapes de préparation du projet PADIAP, qui a pour objectif d’améliorer la productivité et les revenus des exploitations agricoles familiales et les performances des filières agricoles dans le centre du Bénin. De façon spécifique, il s’agira de :

  • Appuyer l’identification du projet, sur la base d’un approfondissement de la connaissance du contexte d’intervention du projet et d’une évaluation des besoins et des capacités des parties prenantes du projet ;
    • Réaliser l’étude de faisabilité approfondie et la formulation du projet ;
    • Appuyer la préparation du démarrage du projet ;
    • Réaliser les études techniques d’une première tranche d’investissements agricoles qui seront financés par le projet à son démarrage.

Le chef de mission sera un(e) expert(e) international(e) senior avec plus de 15 années d’expériences dans des missions similaires (pilotage d’études de faisabilité et formulation de projets dans le secteur agricole, sous maitrise d’ouvrage publique). De formation supérieure (bac +5) en agronomie ou agroéconomie, ou tout autre domaine jugé équivalent, il/elle doit justifier une expérience significative en faisabilité et montage de projets similaires. Il/elle justifiera d’une expérience avérée dans les domaines d’expertise suivants : analyse économique / filières agricoles, développement des territoires ruraux, financement agricole, organisation de producteurs agricoles. Il devra connaitre les procédures des bailleurs internationaux dans le domaine de la coopération internationale (la connaissance des procédures de l’AFD sera un atout).

Les compétences de l’équipe d’experts recherché devront couvrir les critères suivants (sachant qu’un même expert pourra couvrir plusieurs domaines de compétences) :

  • Expérience et expertise avérées en matière de réalisation d’études de faisabilité de projets, de formulation de projets sous maitrise d’ouvrage publique et de réalisation d’études techniques dans le secteur du développement rural ;
  • Expérience et expertise avérée dans les domaines techniques suivants : agroéconomie, analyse des filières et chaines de valeur agricoles, développement territorial, systèmes de production agricoles au Bénin, financement agricole et rural, développement local, décentralisation et appui aux collectivités territoriales, entreprenariat en milieu rural, conseil agricole et formation agricole et rurale, appui aux organisations de producteurs agricoles, mécanisation agricole, foncier rural, mobilisation des NTIC dans le secteur agricole ;
  • Expertise spécifique en finance agricole et rurale ;
  • Expertise spécifique dans le domaine des aménagements hydro-agricoles (aménagements de bas-fonds et de périmètres maraichers, petite irrigation, etc.), des aménagements pastoraux et du génie rural ;
  • Connaissance des procédures des bailleurs internationaux (la connaissance des procédures de l’AFD sera un atout) ;
  • Expertise en diagnostic institutionnel / analyse de capacités institutionnelles (fonds de développement agricole, agence de développement agricole…) ;
  • Expertise en élaboration de montage institutionnel et mode opératoire de projets, et en conception de dispositif de suivi-évaluation ;
  • Expertise et expériences en évaluation environnementale et sociale, et élaboration de cadre de gestion environnemental et social (CGES) ;
  • Expertise en analyse genre de projet dans le secteur agricole et élaboration de plan d’action genre.
  • Maitrise de l’outil Ex-act (ou à défaut un outil équivalent) et expérience dans la réalisation de bilans carbone agricoles, ainsi que dans l’étude de vulnérabilités au changement climatique.

LINPICO recherches les profils suivants :

  • Ingénieurs chefs de mission
    • Un ingénieur du génie rural avec au moins 10 ans d’expériences générales et 7 ans d’expériences spécifiques, ayant réalisé au moins 3 missions en tant que chef de mission en conception d’aménagements hydroagricoles des bas-fonds, de construction/réhabilitation de retenues d’eau à but multiple ou pastoral ou piscicole.
    • Ingénieurs et experts spécialisés
    • Un ingénieur agro-socio-économiste avec 5 ans d’expériences professionnelles, ayant conduit au moins 3 études socio-économiques dans le secteur agricole et le développement rural (aménagements hydroagricoles, infrastructures agricoles et rurales, équipements agricoles, etc.) au Bénin ou dans la sous-région.
    • Un ingénieur hydraulicien (BAC+5), expert en irrigation, avec au moins 5 ans d’expériences professionnelles et ayant conduit au moins 3 études de conception de système d’irrigation, de réalisation ou de contrôle et surveillance au Bénin ou dans la sous-région.
    • Un ingénieur géotechnicien ou géophysicien (BAC+5), avec 5 ans d’expériences professionnelles et ayant conduit au moins 3 études d’analyse des structures ou couches de sols et le diagnostic des contraintes pour la réalisation des retenues d’eau et/ou dans la recherche de nappe d’eau souterraine au Bénin ou dans la sous-région.
    • Un spécialiste en agro-pastoralisme (BAC+5) avec au moins 5 années d’expériences confirmées dans l’accompagnement des processus d’identification et de mise en place d’aménagements pastoraux et/ou agropastoraux au Bénin ou dans la sous-région ouest africaine.
    • Un technicien supérieur en pêche et aquaculture (BAC +5) avec au moins 5 années d’expériences et ayant conduit 3 études de conception d’aménagements piscicoles au Bénin ou dans la sous-région ouest africaine.
    • Un spécialiste agro-socio-foncier (BAC+5) avec au moins 5 années d’expériences en politiques et stratégies de sécurisation foncière rurale, avec une excellente connaissance du Code Foncier Domanial du Bénin.
    • Un spécialiste en environnement (BAC+5) avec 5 ans d’expérience professionnelle et ayant conduit au moins 3 réalisations d’EIES simplifiées ou approfondies ou évaluation environnementale dans la construction d’infrastructures et aménagements agricoles, hydroagricoles, agropastoraux, etc. au Bénin ou dans la sous-région.
    • Un agro-pédologue (BAC+5) avec au moins 5 années d’expériences confirmées et ayant conduit 3 études d’analyse des contraintes et aptitudes des sols pour la production agricole en vue de la valorisation des aménagements hydroagricoles au Bénin ou dans la sous-région.
      • Techniciens supérieurs spécialisés
    • Un cartographe spécialiste en SIG (BAC+3) avec 5 ans d’expériences professionnelles et ayant conduit au moins 3 missions de géolocalisation et d’élaboration des cartes thématiques avec un rattachement au référentiel géodésique national dont une expérience spécifique dans le secteur du développement agricole et rural.
    • Un spécialiste en topographie (BAC+3) avec au moins 5 ans d’expérience professionnelle et ayant conduit au moins 3 études relatives aux opérations géodésiques et de géo-référencement dans la conception ou la réalisation des aménagements hydroagricoles et des infrastructures agricoles et rurales au Bénin ou dans la sous-région.
      • Enquêteurs de terrain
    • Une équipe d’enquêteurs (composée d’hommes et de femmes) de niveau BAC+3 en agronomie, sociologie, géographie, ou équivalent avec 3 ans d’expériences générales pour la collecte des données et l’organisation des rencontres et des consultations publiques.

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français.
Merci d’envoyer votre candidature (CV détaillé) à l’adresse suivante : iamoussa@linpico.com  ([email protected] et wdeclercq@linpico.com en copie) avec la référence « PADIAP suivi du type de poste recherché » en objet du mail.

ASSISTANCE TECHNIQUE EN APPUI AU DEVELOPPEMENT DES SERVICES NON FINANCIERS A L’AGENCE DE PROMOTION DES PME AU CAMEROUN

OBJECTIFS DE LA MISSION

L’objectif général de la mission est d’accompagner l’APME dans le développement, la consolidation et l’enrichissement de ses CA-PME et du DIFASE.
La mission du consultant est triple :
1. Une mission d’accompagnement sur le développement des CA-PME : Appuyer l’APME dans la montée en puissance et le développement de ses CA-PME autour d’une stratégie harmonisée et soutenable – notamment les 6 CA-PME soutenus par TRANSFAGRI mais également les CA-PME dans les autres régions du Cameroun. Accompagner les CA-PME en particulier et l’APME en général dans la dynamique du changement de la culture d’entreprise et d’appropriation des bonnes pratiques : Orientation clients, écoute, culture du service, gestion axée sur la performance, gestion du temps, travail en équipes, etc.
2. Une mission d’accompagnement sur l’enrichissement et la consolidation du DIFASE : Appuyer l’APME pour la l’élargissement et l’approfondissement à l’ensemble du territoire camerounais du dispositif de facilitation des services aux entreprises en capitalisant les acquis du PMEAA dans ce domaine ;
3. Une mission d’appui au positionnement stratégique de l’APME / conduite du changement à l’APME : Accompagner l’APME dans ses orientations stratégiques en apportant une vision imprégnée d’expériences d’autres pays pour des activités similaires. Accompagner les CA-PME en particulier et l’APME en général dans la dynamique du changement de la culture d’entreprise et d’appropriation des bonnes pratiques : Orientation clients, écoute, culture du service, gestion axée sur la performance, gestion du temps, travail en équipes, etc.

Les profils recherchés devront disposer d’une expertise internationale avérée dans le développement et la délivrance de services non financiers aux PME. Ils devront notamment avoir une expérience dans :
1. La mise en place de services non financiers aux entreprises ;
2. La facilitation d’accès au crédit pour des très petites et moyennes entreprises mais également une connaissance de mécanismes innovants alliant accompagnement et financement ;
3. Le secteur agricole et agroalimentaire et l’accompagnement de PME agricole et agroalimentaire, notamment des PME de transformation agricole ;
4. Une expérience d’appui à une institution publique dans la mise en place de sa stratégie d’appui au secteur privé ;
5. La formation et le renforcement de capacités.

 La langue de travail est le français.
Merci d’envoyer votre candidature (CV détaillé) aux adresses suivantes : iamoussa@linpico.com oongoto@linpico.com ([email protected] et wdeclercq@linpico.com en copie) avec la référence «AT CAPME» en objet du mail.

Appui à Maitrise d’Ouvrage (AMO) du projet Gouvernance Financière du C2D – RDC

Ce projet d’interconnexion des régies financières, financé sur ressources du second C2D, correspond à une deuxième phase d’un projet débuté en 2016 financé sur le premier C2D et qui se termine en décembre 2020. Le projet « gouvernance financière » s’inscrit dans la stratégie sectorielle de développement des finances publiques en RDC. Dans sa composante interfaçage des régies financières, la première phase du projet, mise en œuvre par le premier C2D, avait pour finalité d’accompagner le gouvernement congolais dans le renforcement de ses capacités à recouvrer les recettes publiques à travers la mise en place d’une chaîne.

Pour cette seconde phase, le projet visera à consolider les acquis du premier C2D dans la perspective de rendre complètement opérationnelle la chaine informatisée de la recette publique.

Dans ce cadre, le projet Interfaçage des Régies Financières vise à :

  • Finaliser l’implémentation et le déploiement des logiciels –métiers des régies financières (DGDA, DGI et DGRAD) ;
  • Implémenter des logiciels et infrastructures connexes à la mobilisation des recettes ainsi qu’à la collecte et exploitation des données financières de l’Etat ;
  • Etendre le Réseau d’échange des données financières de l’Etat (REDOFIE) ;
  • Assurer la maintenance opérationnelle des infrastructures déployées dans le cadre du premier C2D ;
  • Assurer l’appropriation des logiciels et infrastructures par les bénéficiaires.

La durée de la mission de l’expert proposé sera de  trente-six mois suivant la signature du contrat.

La mission s’effectuera principalement à Kinshasa (RDC). Des déplacements éventuels, dûment justifiés, pourront être réalisés dans les provinces ou à l’étranger dans le cadre de la mise en œuvre du projet.

Dans le cadre de la procédure d’appel d’offres pour la mise en œuvre de ce projet Linpico recherche un expert clé avec le suivant profil :

  • Une formation supérieure de niveau BAC + 5 au minimum ;
  • Une expérience d’au moins dix (10) ans dans le domaine de gestion des projets financés par des bailleurs de fonds internationaux en tant que chef de mission dans le cadre d’une assistance technique ;
  • Une expérience de projets de finances publiques ;
  • Une bonne culture administrative : connaissance du fonctionnement d’une administration, des relations institutionnelles y compris de haut niveau ;
  • Une connaissance de la coopération internationale (acteurs, bailleurs, enjeux, etc…) ;
  • Une maîtrise la langue française et être déjà intervenu sur le continent africain et, en particulier, en République Démocratique du Congo ;
  • Une maîtrise des systèmes d’information des finances publiques (SIGFIP en français ou IFMIS en anglais) serait un atout.

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français.
Merci d’envoyer votre candidature (CV détaillé) à l’adresse suivante : acambrillat@linpico.com  ([email protected] en copie) avec la référence «C2D – RDC» en objet du mail

Appel d’offre international pour le recrutement d’une firme d’assistance technique dans le domaine agro-alimentaire pour la préparation et la mise en œuvre du Projet de Développement de l’Agriculture Commerciale en Guinée (PDACG).

Le PDACG vise à promouvoir une agriculture commerciale compétitive en Guinée, capable de promouvoir une croissance forte et soutenue, ainsi que la création d’emplois décents dans les chaînes de valeur agricoles, en particulier pour les femmes et les jeunes.

La durée de la mission est de trois ans et demi soit 40 mois en deux phases.

Dans le cadre de ce projet LINPICO recherche des experts avec le profil suivant :

Expert principal N°1 – Un (1) Ingénieur Agronome ou Un (1) Agroéconomiste, Chef de mission, ayant au moins quinze (15) ans d’expérience professionnelle en assistance technique, gestion d’entreprises agricoles, agroalimentaire, études, gestion ou exploitation de filière agricole, et justifiant de plusieurs missions d’études ou d’assistance relatives aux filières cibles du projet. Les expériences en études ou assistance dans le secteur de l’agriculture commerciale en Afrique subsaharienne constitueront des atouts.

Expert principal N°2 – Un (1) Spécialiste en bonne pratique agricole ayant au moins dix (10) ans d’expériences pratiques dans ce domaine et ayant plusieurs missions de mise en place et mobilisation de financement et facilités, appui à l’investissement, mise en place d’outils de gestion, système d’approvisionnement en matière première, aide à la certification dans le domaine agricole au cours des cinq (5) dernières années. Les expériences en missions en milieu rural en Afrique subsaharienne seront des atouts.

Expert principal N°3 – Un (1) Spécialiste en Commercialisation de produits agricoles de base ayant au moins dix (10) ans d’expérience dans ce domaine dont au moins cinq (5) ans d’expérience en matière de commercialisation de produits agricoles. Les expériences en milieu rural dans d’autres pays de l’Afrique subsaharienne dix (10) années d’expérience et la maîtrise des techniques et normes de commercialisation des produits des filières cibles du projet constitueront des atouts.

Expert principal N°4 – Un (1) Spécialiste Interprofession, Agroéconomiste ou économiste, ayant au moins dix (10) ans d’expérience en développement coopératif et/ou en mise en place d’organisme interprofessionnels dans le secteur agricole. Il devra justifier d’expérience en élaboration de textes régissant les organisations interprofessionnelles. Les expériences relatives à la filière fonio et fruits constitueront des atouts.

Expert principal N°5 – Spécialiste en Sauvegarde Environnementale et Sociale ayant au moins 5 ans d’expérience générale et une bonne maitrise des procédures de la Banque et celles nationales en matière de sauvegarde environnementale et sociale.

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français.
Merci d’envoyer votre candidature (CV détaillé) à l’adresse suivante : iamoussa@linpico.com  ([email protected] et wdeclercq@linpico.com en copie) avec la référence «PDACG – type de poste recherché » en objet du mail.

BURKINA FASO: Appel d’offre international pour la mission de mise en œuvre du guichet 2 du mécanisme de financement à coûts partagés du PReCA

L’objectif général est d’établir un partenariat avec une structure expérimentée dans les domaines du développement du secteur privé, de la promotion de l’entreprenariat agricole, de l’accompagnement des petites et moyennes entreprises, et de mobilisations des institutions financières pour le financement des chaines de valeurs agricoles. Cette structure agira comme Maître d’Ouvrage Délégué, en appui à l’équipe du PReCA, principalement pour la mise en œuvre du guichet 2 du mécanisme de financement à coût partagés du PReCA

La durée de la mission est de 48 mois.

Dans le cadre de ce projet LINPICO recherche des experts avec les profils suivants :

Intitulé des postesEffectifQualificationsNombre de missions similaires
1Conseiller en gestion d’entreprise/ spécialiste filières agricoles et agroalimentaires, Chefs de mission01BAC+5 au moins en gestion, droit des affaires, fiscalité, agronomie, économie de l’environnement, ingénieur agronome ou tout diplôme équivalent+10 ans d’expériences dans l’appui aux entreprises du secteur agricole et agroalimentaire03
2Comptable01BAC+2 en finance comptabilité avec 5 ans d’expériences au moins05
3Spécialiste en financement agricole/rural, Chargé du suivi-évaluation01BAC+5 au moins en gestion, finances tout diplôme équivalent + 5 ans d’expériences dans la microfinance05
4Spécialiste en sauvegarde environnementale01Niveau BAC+5 dans le domaine des sciences de l’environnement avec au moins 05 ans d’expériences professionnelles03
5Spécialiste en communication01Niveau BAC+4 en communication, relations publiques ou journalisme avec au moins 05 d’expériences professionnelles03
6Animateur13Niveau BAC avec au moins 05 ans d’expériences professionnelles dans le domaine de l’animation auprès des PME/PMI03
Total17  

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français.


Merci d’envoyer votre candidature (CV détaillé) à l’adresse suivante : iamoussa@linpico.com   (admin@linpico.com , wdeclercq@linpico.comet iganou@linpico.com en copie) avec la référence «PReCA– type de poste recherché » en objet du mail.

RECRUTEMENT D’UN ASSISTANT TECHNIQUE COURT TERME POUR LA FORMULATION D’UN PLAN PLURIANNUEL DE COMMUNICATION ET DE VISIBILITE DU PATF

Pays : Burkina Faso
Objectifs du projet :Le contrat vise la mise à disposition d’une assistance technique de long et de court terme, la prise en charge d’action de formation du programme et la mise en œuvre d’autres apports susceptibles d’améliorer la gestion de la fiscalité intérieure des Etats membres de la CEDEAO et de renforcer le système de coordination, de suivi et d’évaluation des Programmes de transition fiscale au niveau de chaque Commission (CEDEAO et UEMOA) et au niveau des EM.
En rappel, le Programme d’appui à la transition fiscale en Afrique de l’Ouest a pour objectif d’appuyer la mise en œuvre de programmes de transition fiscale en Afrique de l’Ouest, consécutifs à la mise en œuvre des politiques régionales de libération des échanges (Union douanière, TEC, APE,).

Trois produits sont attendus :

1. la gestion de la fiscalité intérieure des États membres est améliorée et mieux coordonnée dans la région;

2. la lutte contre la fraude, l’évasion fiscale, les flux financiers illicites et la corruption est renforcée et contribue à l’accroissement des recettes fiscales;

3. le système de coordination, suivi et d’évaluation des Programmes de transition fiscale est renforcé au niveau de chaque Commission et au niveau des EM.
Durée du projet:La durée d’exécution du projet est de deux (02) ans
Description de Poste:La présente mission a pour tâches :
 
L’expert court terme va élaborer un plan global de communication et de visibilité́ du PATF, en collaboration étroite avec les services des OR-FED et de la DUE-Burkina et en impliquant les UAC de la CEDEAO et de l’UEMOA. Pour cela, il apportera une contribution significative à la communication et à la visibilité́ du PATF en mettant l’accent sur tout ce qui touche au renforcement de la performance des systèmes fiscaux des EM, les règles en matière de TVA et de gestion de la dépense fiscale dans les États Membres de l’espace CEDEAO et en Mauritanie et ce, dans le respect du principe de redévabilité́.

L’expert devra élaborer un plan de communication et de visibilité global pour le PATF respectant les principes en matière de communication de l’UE ainsi que la matrice du plan de communication mentionnés plus haut. En particulier, il devra :

 • Prendre connaissance du cadre institutionnel formalisé de la Coopération entre l’UE, la CEDEAO et l’UEMOA, analyser le système de communication existant entre les différents acteurs et faire l’état des lieux de la communication au niveau des projets/programmes FED qui existent déjà au niveau de la CEDEAO et de l’UEMOA ;

• Rencontrer les principales parties prenantes (PTF, Commissions, OSC, secteur privé, presse, etc.),

• Concevoir un plan de communication et de visibilité pluriannuel pour le PATF en tenant compte du contexte des pays (géographie, langue, supports écrits et oraux existants…).

• Définir les objectifs de communication et les cibles à atteindre au niveau de la CEDEAO, de l’UEMOA, des Etats membres et de l’UE,

• Etablir la stratégie de communication et de visibilité pour le PATF en tenant compte du contexte du régional (géographie, langue, supports écrits et oraux existants…). Il faut établir les bons outils, choisir de bons influenceurs et des leaders d’opinion qui auront un impact, le type de communication (média et hors média, interne à la sous-région, à destination des citoyens européens, etc.). Au niveau des outils, une attention pourra être portée aux supports réutilisables ;

• Définir les activités de communication et de visibilité pour les années 2020 à 2022 en détaillant pour chaque groupe cible : (i) la nature de chaque activité et le ou les responsables de la mise en œuvre de l’activité et (ii) les outils de communication,

• Définir les ressources nécessaires à la mise en œuvre du plan tant financières qu’au niveau des ressources humaines.

• Définir le calendrier de mise en œuvre du plan de communication et de visibilité.

• Définir les indicateurs de résultats du plan de communication et de visibilité.

• Identifier au sein des UAC (CEDEAO et UEMOA) la personne en mesure de conduire la mise en œuvre du plan de communication et de visibilité ou définir le cahier des charges d’un cadre à recruter.  

• Proposer le partenariat à développer avec les vecteurs d’information, comme les journalistes, les écoles ou autres structures pouvant diffuser l’information.

• Pré-identifier les structures privées présentes des EM pouvant offrir des services de communication (conception site web, conception de maquettes pour les documents papier, impression de documents, impression de photos…).

• Echanger les expériences et réalisations dans le domaine de la communication et de la visibilité au niveau des différentes unités de gestion de projet  

• Définir le plan de communication du PATF ;

• Proposer le point d’ancrage et/ou la structure qui sera en charge de la mise en œuvre du plan de communication du PATF dans un souci d’efficacité et d’efficience.  

Etant donné que le plan de communication et de visibilité est global pour le PATF, les activités du plan de communication du contrat avec l’OCDE pourront être mentionnées pour mémoire.

  L’expert devra également élaborer un projet de TDR pour le recrutement d’une agence chargée de mettre en œuvre le plan de communication. Les TDR définiront les ressources nécessaires à la mise en œuvre du plan tant financières qu’au niveau des ressources humaines. Dans ces termes de référence, l’expert proposera également les possibilités de partenariat à développer avec les vecteurs d’information, comme les journalistes, les écoles ou autres structures pouvant diffuser l’information. Il indiquera également les services de communication pouvant être sous traités auprès de structures privées présentes dans les EM (conception site web, conception de maquettes pour les documents papier, impression de documents, impression de photos…).
Profils recherchés: Dans le cadre d’exécution de ce projet, le profil suivant pourrait être demandé: ASSISTANT TECHNIQUE COURT TERME POUR LA FORMULATION D’UN PLAN PLURIANNUEL DE COMMUNICATION ET DE VISIBILITE DU PATF :

• Titulaire d’un diplôme d’études universitaires (BAC +5) en journalisme, communication ou autres disciplines pertinentes ;

• Avoir au minimum 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la communication, dont au moins 5 dans la conception, la mise en œuvre et le suivi-évaluation de stratégie et plan de communication et de visibilité produit ou institutionnelle au niveau régional (Afrique de l’Ouest) et/ou international ;

• Bonnes capacités de communication, de dialogue et d’animation ;

• Maîtrise des outils informatiques les plus courants : Word, Excel, Powerpoint ;

• Une expérience en matière de communication dans le cadre de la Coopération ACP/UE sera considérée comme un atout ;

• Avoir des connaissances dans le domaine des sciences économiques ou la gestion serait un atout ;

• Maîtrise parfaite de la langue française ; la connaissance de l’Anglais serait un atout considérable.  
Suivi:Merci d’envoyer votre candidature à iamoussa@linpico.com avec la référence « Expert Communication et visibilité» en mettant en copie ignanou@linpico.com et admin@linpico.com

Appel d’offre international pour le recrutement d’une firme pour une assistance technique dans les domaines de la consolidation budgétaire

Pays: Cameroun
Le contrat vise la mise à disposition d’une assistance technique de long et de court terme en vue de renforcer le Ministère des Finances, précisément la Direction Générale du Budget en la dotant des capacités nécessaires pour une meilleure préparation, exécution et suivi du budget en conformité avec les standards internationaux.
  La durée estimative d’exécution de la mission : 36 mois
 Dans le cadre de l’exécution de ce projet, les profils suivants pourraient être demandés:

–– un expert en budgétisation des programmes (a) titulaire d’un BAC+5 dans les domaines des finances publics ou tout autre discipline jugée équivalente, (b) d’une expérience pratique de minimum de 07 ans en matière de revue  et de préparation  des budgets-programme, ( c ) une bonne maitrise des directives CEMAC et de la gestion en AE et CP ; (d) une expérience d’au moins trois ans en matière de gestion axée sur les résultats, notamment en budgétisation axée sur les résultats.

  – un expert en matière de mise en œuvre et suivi des programmes (a)  titulaire d’au moins un BAC+5 dans les domaines des finances publics ou tout autre discipline jugée équivalente, (b) d’une expérience pratique de minimum de 07 ans en matière d’élaboration des outils de mise en œuvre , de suivi et de reporting des programmes (textes, guides, manuels, etc.) ;  ( c ) une bonne maitrise des directives CEMAC ; (d) une expérience d’au moins trois ans en matière de contrôle budgétaire

un expert en matière d’accompagnement dans l’appropriation et l’opérationnalisation des réformes (a)  titulaire d’au moins un BAC+5 dans les domaines des finances publics ou tout autre discipline jugée équivalente, (b) d’une expérience pratique de minimum de 07 ans en matière d’accompagnement des ministères sectoriels dans l’implémentation des budgets-programmes, ( c ) une bonne maitrise des directives CEMAC.    

Langue(s) de travail : La langue de travail est le français ou l’anglais.
Merci d’envoyer votre candidature à iamoussa@linpico.com  en mettant en copie  admin@linpico.com et ignanou@linpico.com avec la référence «PEPS : ……….(compléter par le poste visé)»

Linpico en Amérique Latine et aux Caraïbes

Depuis 1991, LINPICO a mené à bien plus de 200 projets dans le domaine du Développement International à travers le monde : Afrique, Asie de l’Est et Asie Centrale, Pacifique, Europe de l’Est, Moyen-Orient.Également riche d’une expérience reconnue de plus de 10 ans dans la région des Caraïbes, LINPICO commence désormais à étendre son expertise à l’Amérique Latine avec plusieurs projets réalisés ces 3 dernières années au Paraguay, en République Dominicaine, en Bolivie et au Salvador.

En Amérique Latine

Dans le domaine du changement climatique

En tant que partenaire de consortium dans le cadre du contrat cadre
« SIEA 2018 – LOT 1 – Gestion durable des ressources naturelles et résilience » Linpico fournit aux services pertinents de l’Union européenne et aux parties prenantes intéressées une évaluation globale indépendante des performances passées du «Programme régional de durabilité de l’environnement / changement climatique pour l’Amérique latine» -EUROCLIMA +. Le champ de l’évaluation comprend les activités menées depuis 2017 dans le cadre des décisions EUROCLIMA + 2016, 2017 et 2019 mises en œuvre dans 18 pays d’Amérique latine à travers plus de 120 interventions (projets / actions). Ce projet a débuté le 15 janvier.

Dans le domaine de l’appui à la Gestion des Finances Publiques 

Au Paraguay, Linpico gère actuellement un projet d’Appui à la création et au fonctionnement d’une unité chargée de la mise en œuvre du programme gouvernemental de réforme de la GFP financé par l’UE. Malgré les retards dus aux remaniements ministériels imposés par les impacts de la pandémie COVID-19 ce projet a su adapter ses objectifs aux attentes du Ministère des Finances du Paraguay, il se terminera en Mars 2021.

En République Dominicaine, en juillet 2020 Linpico a finalisé avec succès un appui au Programme d’Amélioration de l’Efficacité de l’Administration Fiscale et de la Gestion des Dépenses Publiques en République Dominicaine financé par le BID. Dans ce cadre Linpico a revu le système d’information intégré de gestion des Finances Publiques du gouvernement (GIFMIS) dans le but d’améliorer son efficacité conformément aux bonnes pratiques internationales. Ceci a été suivi par des propositions de réingénierie des processus opérationnels et l’élaboration d’un plan de mise en œuvre de ceux-ci. Une cérémonie de lancement du Manuel normalisé des processus de paiement dans l’administration publique a été suivie par les vice-ministres et directeurs généraux du Ministère des finances publiques. Ce Manuel constitue un nouveau modèle de processus de gestion financière valable pour tous les organes de l’administration centrale du pouvoir exécutif et des institutions non commerciales et non financières autonomes et décentralisées.

Voir article : https://www.eldinero.com.do/116712/ministerio-de-hacienda-lanza-un-nuevo-modelo-de-procesos-en-la-gestion-financiera-gubernamental/

En matière d’évaluation de programmes et d’appuis budgétaires UE 

En République Dominicaine, en 2019 Linpico a réalisé l’Evaluation Finale du Contrat de Construction de l’Etat en Dominique, pour la Réhabilitation suite à la tempête tropical Erika en tant que Leader de consortium dans le cadre des FWC UE LOT 5.

En Bolivie, en 2019 Linpico a réalisé l’Évaluation finale du programme d’appui budgétaire  » Appui budgétaire sectoriel à la stratégie globale de développement avec le Coca 2011-2015 en Bolivie – PAPS II ».

Au Salvador de novembre 2017 à octobre 2018 Linpico a réalisé l’Evaluation Stratégique de l’Appui Budgétaire UE 2009 – 2017. Cette évaluation s’est concentrée sur la réduction de la pauvreté, la stabilité macro-économique, les réformes dans la gestion des finances publiques, y compris la mobilisation des revenus domestiques, la croissance économique le développement social (cohésion/inclusion) et la sécurité humaine, en particulier pour les jeunes et les femmes et les développement du secteur privé. L’évaluation a donné lieu à une série de recommandations.

Aux Caraïbes 

Projet d’Assistance Technique au développement d’un Système Intégré de Gestion des Information Financières (IFMIS) en Jamaïque d’octobre 2018 à aout 2019 ; Programme TBT: Amélioration de la compétitivité dans les Caraïbes par l’intermédiaire de la formation d’examen des brevets en 2015 (ACP-EU TBT Program) ; Évaluation des besoins régionaux des exigences d’infrastructures de l’Industrie Yachting & Mega Yacht dans les Caraïbes orientales (facilité BizClim) en 2015 (UE) ; Élaboration d’un cadre de Gestion des Connaissances et fourniture de services connexes pour la Connaissance des Caraïbes et du Réseau d’apprentissage ACP Connect en 2013 (UE) ; Appui aux gestionnaires du PITDD (Programme d’Information Territorial pour un Développement Durable) et du CNIGS (Centre National d’Information Géo-spatiale) 2012-2013 (UE) ; Evaluation administrative, opérationnelle et technique des structures de passation de marchés de cinq Ministères en Haïti 2009-2010 (UE); Programme de Développement Intégré du Secteur du Rhum caribéen 2002 – 2010 (UE) ; Évaluation de la Gestion des Finances Publiques – Secteur de la Santé à Cuba 2009 (GAVI)…

English